Par un bel après midi de mars, enfin bel ce n’est juste qu’une expression, nous sommes partis par monts et par vaux en Normandie. Nous avons largué nos enfants, et sommes partis visiter cette Bonne ville de Caen.

décolleté de madame

Suite à un arrêt crêperie, nous avons décidé de visiter un nouveau lieu de luxure, pour nous, le Club l’Arc en Ciel.

Après un accueil très chaleureux, nous nous sommes mis à l’aise pour visiter les lieux. Nous enlevons nos chaussures, pour visiter les coins câlins, un couple nous interpelle, pour un motif insignifiant. La clientèle semble être composée d’habitués. Nous faisons un peu tâche, pas grave, nous ne sommes pas là pour discuter.

Le thème de la soirée, étant “sans culotte”, madame s’exécute.

Pour se réchauffer un peu, nous décidons d’aller visiter le coin humide, pour voir si des hommes seuls s’y cachent. En effet, nous sommes un peu “dépités” par le nombre de couple… Après un plouf plouf, dans le grand jacuzzi, pas ou peu d’hommes seuls. Nous retournons écouter la musique, plutôt pas mal, et siroter un verre de coca!

Un peu dépités par cette ambiance d’habitués, nous nous dirigeons vers les coins câlins… Au moins nous ferons quelque chose tous les deux!

Madame choisit un box d’inspiration japonaise. A peine, installée, un homme, puis deux apparaissent vite. Mais où étaient ils cachés? Comme d’habitude, madame s’installe sur le dos jambes écartée, face à l’entrée, de suite les mâles l’entourent. Un homme à lunettes près d’elle (précision importante mais j’y reviendrai après). Un ancien entre ses jambes, les deux à tour de rôle, jouent avec son clitoris. Un troisième arrive, petit cunnilingus très rapide, madame mouille, l’homme décide de prendre ma femme! Un peu brusque ça ne rentre pas. Il jette son préso. Je positionne un coussin sous les fesses de ma femme. L’homme à lunettes, caresse madame, lui lèche les seins, l’homme pressé, doigte et lèche madame pour l’ouvrir plus… Une fois ouverte, il l’a prend à nouveau, avec mon préservatif, de toutes façons je ne l’utiliserais pas! Les va et vient se font rapide et secs! Madame a du mal à supporter. Après 5 minutes environs, il se barre, pas content (Un con), que madame ne semble pas prendre plus de plaisirs… l’homme à lunette est toujours là. Ma femme le suce, le masturbe, des que les coups de queues du précédent étaient vigoureux, elle se jetait sur le sexe de l’homme à lunettes.

Madame invite toujours les hommes à venir en gardant les jambes écartées.Un homme d’un certain âge, vient, met un doigt, deux doigts pour voir si madame est ouverte, elle l’est… Il met son préservatif, et prend ma femme! Ses coups de reins, sont plus doux au début que le précédent. Il prend madame, qui n’arrête pas de sucer son homme à lunettes, qui se conduit envers elle comme son mari (perturbant et excitant), je suis spectateur de ma cocufication! Ma femme, qui ne me suce que rarement, suce, suce et re-suce cet homme, qui lui caresse la joue, le cou, chose qu’elle refuse systématiquement d’habitude! Le deuxième larron, éjacule dans madame, et part sans autre forme jetant sa capote dans la poubelle, chose que le premier mec n’a pas daigné faire!

Un troisième arrive, touche madame, s’astique, il bande mou… Il rentre deux trois fois, s’excuse et repart comme il est venu… Il s’excusera de nouveau au bar.

Un quatrième, arrive, ma femme étant offerte et ouverte depuis un bout de temps, touche une fois son clito, capote, et la pénètre pour une chevauchée fantastique, pour lui. Il donne de toutes ses forces. Pendant ce temps ma femme suce toujours son mec à lunettes, le masturbe, le suce, il éjacule sur ses seins, le quatrième donnant encore des coups de reins! L’autre homme éjacule et s’en va comme il est venu, en rangeant ses petites affaires …

L’homme à lunettes a disparu.

Quelqu’un m’aide à relever madame pour aller prendre une douche. Ma femme l’aurait bien remercié autrement que par un merci mais elle en avait eu pour son saoul…

Une petite douche, on se rhabille, un brin de causette, et nous sommes partis…

De mon point de vue, ce fût une soirée magique, malgré le premier connard… Voir ma femme s’offrir, et être exploitée comme un “trou” (selon son expression) m’a fortement excité et m’excite encore! Le seul regret que j’ai, que nous ayons, ait qu’elle n’ait pas “orgasmé”!  Un grand dommage!

Vivement la prochaine soirée!

Ma femme je t’AIME!

ps: hé oui moi aussi j’ai fait un changement de site, pour l’instant les anciens comm’ sont perdus mais je vais tout faire pour les retrouver!